» » » » Locomotive électrique série E 19.1
Locomotive électrique série E 19.1
Zoom

Marque

Echelle

Locomotive

Epoque

Version

Locomotive électrique série E 19.1

- MAR-39193
349.95 €
Quantité 
+
-
En stock Dernier article en stock

Locomotive électrique série E 19.1

Voie: H0    Epoque: VI   
 
Modèle réel : Locomotive électrique série E 19.1 en livrée pourpre. Version musée du Musée DB de Nuremberg. Marquée comme E 19 12 de l’ex-Deutsche Reichsbahn (DR), époque II. État de service : époque II/VI.
 
Modèle réduit : Avec décodeur numérique mfx+ et nombreuses fonctions sonores. Motorisation régulée haute performance avec volant d’inertie. 2 essieux moteurs. Bandages d’adhérence. Fonction permanente du fanal à trois feux et des 2 feux rouges de fin de convoi – inversion en fonction du sens de marche – en mode d’exploitation conventionnel, sélection possible en mode numérique. Sélection distincte du fanal aux extrémités 2 et1 de la loco possible en mode numérique. Double feu A. Eclairage assuré par diodes électroluminescentes blanc chaud et rouges sans entretien (LED). Poste de conduite et compartiment des machines avec aménagement intérieur Figurine représentant le mécanicien fournie pour insertion ultérieure dans le poste de conduite. Superstructure avec nombreux détails rapportés. Pantographes réalistes. Châssis détaillé avec reproduction réaliste des roues motrices à ressorts hélicoïdaux. Tampons en métal, rapportés séparément, version bombée et plate. Un livret informe sur l’histoire de la locomotive. Longueur h.t. 19,5 cm.
 

 Control
Unit
Mobile
Station
Mobile
Station 2
Central
Station 1/2
Central
Station 3/2
Fanal·····
Bruitage des pantographes·····
Bruit.loco.électr.·····
Sifflet de locomotive·····
Commde directe·····
Grincement de frein désactivé ····
Fanal cabine 2 ····
Sifflet de manœuvre ····
Fanal cabine 1 ····
Fonction spéciale  ···
Fonction spéciale  ···
Mécanisme de refroidissement  ···
Mécanisme de refroidissement  ···
Echappement de l'air comprimé  ···
Mise à niveau carburant  ···
Sifflet du contrôleur    ·
Annonce en gare    ·
Fermeture des portes    ·
Sablage    ·
Bruitage d'attelage    ·
Joint de rail    ·


Highlights:

  • Superstructure en métal finement détaillée, version brillante.
  • Avec décodeur numérique mfx+ Spielewelt et diverses fonctions d’exploitation et sonores.
  • Figurine représentant le mécanicien fournie pour positionnement ultérieur dans le poste de conduite.
  • Avec livret sur l’histoire de la locomotive.

 
Série unique.
 
Locomotive musée E 19 12 „Avec la E 19 rapide en tête de trains « FD » (trains de grandes lignes), Munich-Berlin en cinq heures et 50 minutes“, annonçait joyeusement le président de l’époque de la Rbd Erfurt, Dr. Offenberg, à l’occasion de l’inauguration de l’exploitation électrique entre Nuremberg et Saalfeld, le 13 mai 1939. La DRG prévoyait une exploitation électrique directe entre Munich et Berlin avec une vitesse sur la ligne Nuremberg – Halle de 150 km/h et même une vitesse continue de 180 km/h entre Halle et Berlin. Pour le service de trains rapides sur ce grand axe ferroviaire, la DRG confia à partir de 1937 respectivement à AEG (E 19 01 et 02) et Henschel/SSW (E 19 11 et 12) la conception de deux locomotives test. Les deux firmes recoururent au concept réussi de la E 18, mais les quatre E 19 furent dotées de moteurs sensiblement plus puissants, d’éléments moteurs plus robustes ainsi que de roues porteuses d’un diamètre plus important. Pour ce qui est de la partie électrique, les deux types présentaient des différences considérables: les machines AEG possédaient quatre moteurs à courant alternatif de conception nouvelle tandis que les locos SSW étaient équipées de quatre moteurs doubles à huit pôles. Pour les marches d’essai à une vitesse pouvant atteindre 225 km/h, les E 19 furent équipées en outre d’un frein rhéostatique. Entre janvier 1939 et juillet 1940, les quatre E 19 furent livrées dans une livrée exclusive lie de vin. Le début de la seconde guerre mondiale empêcha toutefois une phase d'essai prolongée. Après la fin de la guerre, les quatre machines restèrent dans les zones occidentales et, jusqu’au début des années 1950, furent « rétrogradées » par la DB à 140 km/h. Après l’électrification de la ligne Nuremberg – Regensburg, la E 19 12 put toutefois exécuter de nombreuses marches d’essai et le 15 mai 1950, elle remorqua – toute décorée pour l’occasion- le train d’inauguration transportant les invités d’honneur jusqu’à Regensburg. A une exception près, les E 19 (à partir de 1968:119), furent affectées leur vie durant au dépôt de Nuremberg Hbf. Entre 1968 et le printemps 1970, les „cerfs rouges“ durent assurer un service pour le dépôt de Hagen-Eckesey. C’est de là qu’ils revinrent – sérieusement abîmés - à Nuremberg en 1970, où le personnel qui les connaissait bien réussit, à force de bons soins, à obtenir à nouveau de meilleures performances. C’est la 119 011 qui, suite à une avarie du transformateur, dut quitter le service la première, en janvier 1975. Les trois autres machines suivirent entre 1977 et 1978. Deux « cerfs rouges » sont conservés pour la postérité : La E 19 12 dans sa livrée d’origine lie de vin est visible au musée des transports de Nuremberg et la locomotive-musée AEG E 19 01, également dans son état d’origine, a quant à elle été prêtée au musée allemand de la technique de Berlin.
 
Seconde d'une série de 5 locomotives musée.

Exporter en pdf

Facebook - Partager
Google Favoris
Notes et avis

Avis des internautes sur Locomotive électrique série E 19.1 (0 avis)

pixel_trans
Il n'y a actuellement aucun avis pour cet article, soyez le premier à donner le votre.
pixel_trans
pixel_trans
[Ajouter votre commentaire]
Ce site utilise des cookies destinés à optimiser votre expérience sur ce site et à vous proposer des offres correspondant à vos centres d’intérêt. En naviguant sur ce site, vous consentez à l’utilisation de ces cookies.
J’ai compris