» » » » Locomotive à vapeur BR 95.0 avec chauffe au fuel

Locomotive à vapeur BR 95.0 avec chauffe au fuel

- MAR-39097
449.95 € TTC
Quantité 
+
-
En stock Dernier article en stock
Avec cet article gagnez 450 Points

Locomotive à vapeur BR 95.0 avec chauffe au fuel

Voie: H0    Epoque: IV   
 
Modèle réel : Locomotive tender à vapeur pour trains marchandises, série 95.0 (ex-T 20 prussienne) de la Deutsche Reichsbahn (DR/DDR). Version avec chauffe au fuel. Avec fanal à 3 feux, turbodynamo, lanternes DRB, 3 capots, conteneurs de réserve d’eau soudés. Numéro d’immatriculation 95 0041-4. État de service vers 1978.
 
Modèle réduit : Avec décodeur numérique mfx+ et nombreuses fonctions sonores. Motorisation régulée haute performance avec volant d’inertie dans la chaudière. 5 essieux moteurs. Bandages d’adhérence. Locomotive essentiellement en métal. Prééquipée pour l'installation du générateur de fumée réf. 7226. Fonction permanente du fanal à trois feux – inversion en fonction du sens de marche – et de l’éventuel générateur de fumée en mode d’exploitation conventionnel, sélection possible en mode numérique. Sélection de l’éclairage du poste de conduite possible en mode numérique. Éclairage assuré par diodes électroluminescentes blanc chaud sans entretien (LED). Attelage court à élongation variable dans boîtier NEM aux deux extrémités de la locomotive. Rayon minimal d’inscription en courbe : 360 mm. Tubes protecteurs pour tiges de piston et boyaux de frein fournis. Longueur approximative h.t. 17,5 cm.
 

 Control
Unit
Mobile
Station
Mobile
Station 2
Central
Station 1/2
Central
Station 3/2
Fanal·····
Contact du générateur de fumée·····
Bruit.loco.vap.·····
Sifflet de locomotive·····
Commde directe·····
Grincement de frein désactivé ····
Ecl.cab.cond. ····
Cloche ····
Echappement de la vapeur ····
Bruitage d’exploitation 1  ···
Bruitage d’exploitation 2  ···
Sifflet de manœuvre  ···
Pompe à eau  ···
Injecteur  ···
Vitesse de manœuvre  ···
Pompe à air    ·
Sablage    ·
Mise à niveau carburant    ·
Mise à niveau carburant    ·
Mise à niveau carburant    ·
Double feu A de manœuvre    ·
Joint de rail    ·
Bruit d'attelage    ·


Highlights:

  • Construction en partie nouvelle.
  • Construction en métal aux détails particulièrement fins.
  • Châssis en barres ajouré et nombreux détails rapportés.
  • Éclairage du poste de conduite commutable en mode numérique.
  • Avec décodeur numérique mfx+ Spielewelt (univers ludique) et nombreuses fonctions d’exploitation et sonores.
  • Pour un plaisir de jeu encore plus grand dans le « Spielewelt » (univers ludique) Märklin.

 
Locomotive-tender à vapeur pour trains marchandises BR 95.0 chauffe au fuel Après la mise en service réussie des locomotives-tender de la « Tierklasse » (DR 95.66) par le chemin de fer Halberstadt-Blankenburg (HBE) sur sa ligne à fortes rampes „Rübelandbahn“, le bureau central (prussien) des chemins de fer à Berlin se décida lui aussi pour une locomotive-tender à cinq essieux couplés et commanda à Borsig des plans pour une locomotive-tender 1‘E1‘h2 avec une charge par essieu de 18 t. A quelques petites modifications près, cette locomotive vit le jour sous le nom de « preuß. T 20 ». L’importante charge par essieu souhaitée de 18 t montrait déjà que, de toute évidence, la nouvelle loco n’était pas destinée en premier lieu à remplacer l’exploitation à crémaillère par une exploitation à adhérence. Car pour commencer, il aurait fallu rénover la superstructure de toutes les lignes à crémaillères prussiennes, celles-ci n’étant pas autorisées pour de telles charges par essieu. L’objectif premier était bien plus l'acquisition d'une machine performante pour la traction et la pousse sur des lignes principales à fortes rampes. La DRG existait certes déjà à l’époque de la commande chez Borsig, mais la T20 passe à juste titre pour être la dernière construction prussienne de locomotive à vapeur présentant les caractéristiques du dernier stade d’évolution : Châssis en barres et foyer Belpaire. Dans les années 1923/24, Borsig livra 18 et Hanomag 27 exemplaires. La DRG reprit les 45 machines avec les numéros d’immatriculation 95 001 à 045. Elles furent utilisées essentiellement sur les lignes à forte déclivité de la forêt de Thuringe, de la forêt franconienne, de la rampe de Geislingen (Geislinger Steige) et sur la ligne du Schiefe Ebene près de Neuenmarkt-Wirsberg. Après 1945, 14 de ces locomotives atterrirent à la future DB et 31 locomotives au total restèrent à la DR, en RDA. Compte tenu de l’importance de ces machines pour la DR, elles connurent au cours des années suivantes diverses améliorations. Entre 1957 et 1965, caisses à eau et à charbon furent rénovées sur toutes les machines selon le type soudé. Entre 1964 et 1973, 24 exemplaires furent encore équipées d’une chauffe au fuel, dix unités furent en outre dotées d’une nouvelle chaudière et deux se virent même pourvoir de cylindres soudés neufs. A partir de juillet 1970, les locomotives chauffées au fuel circulèrent en tant que série 95.00 et les exemplaires non transformés - déjà tous remisés – avec chauffe a charbon théoriquement en tant que série 95.10. Les dernières locomotives au fuel étaient en service au dépôt de Probstzella jusqu’en 1980/81. Cinq machines au total furent néanmoins conservées, la 95 027 du Musée DB étant depuis 2010 à nouveau en état de marche et disponible pour le service de trains spéciaux sur la Rübelandbahn.
 
Vous trouverez un coffret de voitures voyageurs assorties sous la réf. 43147.
 
Vous trouverez ce modèle en version pour courant continu dans la gamme Trix H0 sous la réf. 25097.

Exporter en pdf

Facebook - Partager
Google Favoris
Notes et avis